Edouard Gosselin veut viser plus haut que le Top 5

Cadre du vestiaire et de la défense saint-loise, Edouard Gosselin espère bien voir le club franchir une étape cette saison.

Top 4, l'objectif n'est plus caché. Coach et joueur le disent, Alençon est à portée de tir et il est l'heure d'endosser le costume du chasseur. Longtemps prudents et toujours soucieux de conforter leur avance sur leurs poursuivants, les hommes de Matthieu Chevreau vont maintenant pouvoir attaquer la fin de saison de façon plus libérée. "La victoire contre Alençon permet de regarder vers le haut plutôt que derrière, même si on sait que deux ou trois équipes n’attendent que notre faux pas" estime Edouard Gosselin.


Le défenseur savoure la belle saison qu'il réalise avec ses coéquipiers. Pour lui, le travail et l'expérience acquise paient enfin : "après une période compliquée il y a quelques mois, on a retrouvé notre enthousiasme du début de saison avec une pointe de maturité en plus". Comme en cuisine, tout est affaire de dosage et l'histoire ne dit pas si Edouard Gosselin est un cordon bleu. En tous cas, il sait que les premières lignes d'une recette sont primordiales. Cette année, le FC Saint-Lô Manche a été assidu dès les premiers matchs. "On s’est mis tout de suite dans le bon wagon. On a jamais joué avec la pression, c’est un luxe !" savoure le saint-lois.


Face à la réserve du Havre, Edouard Gosselin sait qu'une belle opposition sera encore proposée : "on connaît et on se méfie de ce genre d’équipe jeune et pleine d’envie. De notre côté, on vient de prendre 7 points face aux quatre premiers. Je pense qu’on a trouvé un équilibre et qu'il faut le garder".


Avec encore six matchs à jouer, la dernière ligne droite se profile avec des rencontres face à des équipes moins bien classées. Pour le défenseur saint-lois, pas question d'y aller en oubliant l'objectif : "honnêtement, je ne sais pas si c’est plus simple de jouer un des premiers ou des équipes qui se battent pour le maintien, mais obtenir ce Top 4 serait une vraie performance. Beaucoup de choses ont changé au club cet été et ce n’est jamais facile de reconstruire rapidement, surtout avec une effectif aussi jeune".