Dans le rétro: les U11 empochent leur premier titre

Tout au long du mois de juillet, revivez les moments forts de la saison des équipes du FC Saint-Lô Manche. Jeune bénévole très impliqué dans l'accompagnement de la catégorie U11, Enzo Parey est devenu un membre à part entière du staff. Il savoure ce premier titre.

Enzo, peux-tu nous expliquer quel était ton rôle sur la catégorie U11 cette année ?

Florian Guénerie m’a contacté courant octobre car Arthur Marie avait besoin d’un éducateur pour l’entraînement U11 du vendredi soir et c’est avec plaisir que j’ai accepté sa proposition. Après cela, on m’a proposé d’aller coacher une des trois équipes U11 dès qu’un éducateur était absent et j'ai finalement coaché 6 tournois et 8 modules U11.

Plus compliqué maintenant, peux-tu essayer de nous expliquer comment fonctionne une saison U11 ?

La saison est faite de modules sur trois journées avec des montées et des descentes pour réguler les niveaux des équipes. Cette année, nos équipes 1 et 2 ont figuré au niveau 1 grâce à l’évolution et la progression des enfants.

Pour le challenge 5 tours ont lieu pour définir les 16 équipes qui participent aux finales départementales. Ce sont ces finales que nous avons remporté cette année.

La catégorie U11 est un peu la première catégorie d'âge où la compétition s'installe sur une saison complète ?

Oui tout d’abord avec le championnat, le fait de monter en niveau 1 ou d’y rester est déjà une forme de compétition. Le challenge est important pour finir dans les 16 meilleurs équipes de la Manche et puis il y a des tournois comme le "Jean Pingeon" organisé par le Stade Malherbe où le niveau est relevé et où les joueurs veulent se frotter aux meilleurs équipes de du pays. Quoiqu'il en soit, le principal reste l'évolution individuelle et collective de nos jeunes.

Toute la saison, on a senti que cette équipe avait de belles qualités. Les résultats étaient là. Quelles qualités et quels défauts caractérisent ces jeunes joueurs ?

C’est tout d'abord une équipe soudée dont la plupart des joueurs sont à l’école ensemble donc ça favorise la cohésion de groupe et cela se ressent sur le terrain. Individuellement ils ont tous des qualités et chaque joueur apporte sa pierre à l’édifice. On peut tout de même constater un manque de maturité au niveau de l’écoute et de la rigueur aux entraînements, mais cela reste des enfants, c'est normal.

Un titre départemental, c'est déjà important à cet âge-là ? Les garçons se sont rendus compte de cette victoire et cette récompense ?

Toute l’année dans les modules ou même en challenge, on rencontre les équipes qui étaient présentes aux finales départementales. Donc finir premier avec 4 victoires et 1 nul, oui les joueurs se sont rendus compte et c’était une belle récompense. Ils méritaient ce titre pour couronner leur saison.

Tu as accompagné l'équipe sur de nombreux tournois de fin de saison. Là encore, l'équipe a bien figuré. Ces tournois sont-ils une bonne façon de finir l'année avec des journées ou des weekends partagés avec les jeunes et leurs parents ?

Oui forcément les tournois sont importants, cela clôt la saison et ça permet de relâcher un petit peu la pression car les modules et les matchs de challenges s’enchaînent rapidement tout au long de la saison. Ça permet de créer encore plus de liens entre les joueurs, les parents et les éducateurs.