Le tandem à la tête du groupe Réserve du FC Saint-Lô Manche est connu

Après le départ de Pierre Asselin, le FC Saint-Lô Manche a trouvé les deux nouveaux coachs de son groupe Réserve. Gary Chastas aura en charge la R1 et Yvan Mariette, la R3.

A 33 et 39 ans, Gary Chastas et Yvan Mariette forment le nouveau binôme à la tête du groupe Réserve du FC Saint-Lô Manche. A la reprise de l'entrainement le 25 juillet prochain, le premier prendra les rênes de la R1 quand le second prendra place sur le banc de la R3.


Le binôme se veut garant d'une certaine continuité dans la méthode déjà approuvée par le club. Un groupe commun sur deux séances par semaine et une veille de match séparée pour mieux préparer les rencontres. Il existera donc toujours des passerelles entre R3 et R1 mais l'idée n'est pas de brûler les étapes. "C'est Yvan qui a reçu les U18 en rendez-vous d'avant saison. Cela pose le cadre. Il faut d'abord s'imposer en R3 pour toucher la R1" détaille Gary Chastas. De son côté, le nouveau chef d'orchestre de la R3 se veut bienveillant: "il faut mettre les joueurs en alerte et les rassurer. Ils ont des qualités, sont bosseurs, mais passer en séniors ça peut faire drôle". Sur la petite quinzaine de joueurs passant des U18 aux séniors, sept à huit joueurs ont déjà participé à quelques matchs avec le groupe Réserve.


Le lien entre Réserve et N3 restera également le même. "C'est la volonté de Thibault Deslandes et Yann Mesnil-Letellier. Ils veulent de la jeunesse locale, on ne va pas changer cela. La mécanique fonctionne, on l'a vu et c'est un gage de qualité. D'ailleurs, cinq joueurs du groupe Réserve seront intégrés à la reprise de la N3 le 20 juillet" explique Gary Chastas.


Après une saison éprouvante pour les joueurs ayant connu le combat du maintien en R1, un sentiment de soulagement semble toujours planer dans les têtes. "Pour avoir revu certains joueurs, à chaque fois on en reparle! Je pense même qu'on va en parler longtemps de cette saison qui, au final, s'est bien terminée pour Pierre, pour le club et les joueurs" explique Yvan Mariette. De son côté, Gary Chastas précise: "les jeunes joueurs qui restent sont au taquet pour faire mieux que la saison dernière".


Toujours dans une volonté de cohérence entre les équipes, le projet de jeu du club sera respecté mais chaque technicien sera libre dans les systèmes choisis. "C'est intéressant de faire jouer nos équipes dans différents schémas. C'est bien pour la culture tactique des joueurs, qu'ils restent chez nous ou pas d'ailleurs !" insiste Yvan Mariette.


Les suiveurs des équipes R1 et R3 retrouveront quelques visages connus cette saison. Le recrutement du groupe Réserve a été l'occasion pour le staff de valider les retours de certains joueurs passés par le club et partis pour différentes raisons. "Ce sont des contacts que nous avions ou qui viennent du manager et de nos joueurs. C'est très difficile de recruter des joueurs de niveau R1 d'expérience mais les arrivées répondent à nos besoins qui étaient des profils autour de 25 ans avec du vécu en seniors" détaille le responsable de la R1.


De façon générale, l'ambition commune est de conserver les deux équipes aux niveaux R1 et R3. Gary Chastas détaille son plan: "j'espère m'offrir une saison plus simple que Pierre. L'important est de bien commencer mais dans ce championnat, le maintien passe aussi par le nombre variable de descentes. Si c'est 5 ou 6, c'est dur. Si c'est 4, cela laisse plus d'opportunités". De son côté Yvan Mariette espère: "finir dans le top 5 mais il faut surtout assurer le maintien pour permettre une transition intéressante pour nos U18". Le classement de la R3 est d'ailleurs un indicateur fort pour Gary Chastas: "si la R3 est dans le Top 5, Top 3, cela veut dire qu'on a des joueurs qui peuvent voir plus haut. Si elle joue le maintien c'est qu'il y un écart trop important".


Deux notions communes aux deux entraîneurs: la rigueur et l'intégration au groupe senior. "Les joueurs sont obligés d'être rigoureux sur tous les plans pour atteindre leur meilleur niveau. On a déjà une année d'expérience sur un groupe réserve, on sait ce qui peut nous mettre en difficulté ou faire que tout se passe bien" explique le coach R1. Pour son homologue de R3, la convivialité entre N3, R1 et R3 est une force dans le pôle seniors: "Tu ne signes pas pour une équipe mais pour un club. Cela se ressent sur le terrain, cela peut aider certains joueurs à se sentir moins isolés quand ils montent ou descendent d'une équipe à l'autre".