Le retour en grâce de Maxence Legentil

Absent en début de saison, Maxence Legentil fait son retour dans le groupe saint-lois. Au fil des matchs, il retrouve du temps de jeu et s'épanouit à Saint-Lô.

Voilà trois ans que Villemer a découvert Maxence Legentil. Le discret milieu de terrain retrouve enfin le chemin des terrains après une préparation tronquée par les blessures. "Je n'ai quasiment pas joué l'année passée en raison d'une entorse et de l'arrêt à cause du COVID. Je me suis de nouveau blessé en juin et j'avais un retard physique très conséquent par rapport au reste du groupe" explique-t-il.


Récupérateur, relayeur, Maxence Legentil est avant tout un joueur de ballon, une constante dans le choix des hommes opérés par Matthieu Chevreau. "C'est un plaisir parce que je suis un joueur qui aime le jeu. On trouve de plus en plus d'automatismes et la concurrence reste saine, même si ça se bagarre bien à l'entrainement" . Le technicien saint-lois a d'ailleurs rattrapé au vol l'ancien joueur des PTT Caen : "je n'étais pas loin de partir mais Matthieu m'a convaincu de rester avec un nouveau projet. Je recherchais de nouvelles valeurs et je me retrouve pleinement dans le jeu cette année. Il y a une vraie identité, du jeu au sol, posé et une volonté d'aller chercher haut. Le projet et top, le groupe est top, je me sens bien au FC et je me suis souvenu avoir été super bien accueilli par tout le monde, joueurs comme dirigeants. C'est à moi de rendre cette confiance sur le terrain".


De plus en plus en vue, Maxence Legentil retrouve du temps de jeu dans le coeur du système saint-lois et il ne lui manque plus qu'un but pour lancer complètement sa saison. Son arme, la frappe hors de la surface, chaque année, il parvient à allumer la mèche de 20-25 mètres. "Cela permettrait d'apporter encore plus à l'équipe mais je ne veux surtout pas me focaliser là-dessus" patiente-t-il.


Ce soir dans l'Orne, le match face à Alençon pourrait bien revêtir une importance plus importante qu'elle n'y parait dans le début de saison du FC. "On a pas encore réussi à battre un 'gros' cette saison. Gagner à Alençon serait une très bonne affaire pour rester au contact de la tête et creuser l'écart avec les poursuivants" analyse Maxence Legentil.


Et si la clé venait d'une frappe sur un ballon mal dégagé ?