La formation du FC Saint-Lô Manche récompensée au Championnat de France Universitaire

Jeudi 9 juin, six joueurs du FC Saint-Lô Manche ont remporté le Championnat de France Universitaire N2 avec l'Université de Caen.

Evan Olivier, Paul Leherpeur, Sacha Perrotte, Odin Masset, Clément Duval et Douess Bossard ont deux points communs. Ils sont saint-lois et sont également champions de France universitaires depuis quelques jours. Ces six joueurs font en effet partie de l'équipe de l'Université de Caen qui a battu l'Université de Marseille en finale du Championnat de France Universitaire qui se tenait à Sochaux (3-1).


Si les deux premier noms de la liste sont des joueurs connus du public, les quatre autres font partie du groupe Réserve mais ont, eux aussi, participé à ce succès et ne cachent pas leur fierté. "Nous avons la satisfaction d'avoir réalisé une aventure incroyable avec un groupe de potes, ça restera un souvenir de malade c'est sûr" explique Clément Duval pendant que Sacha Perrotte lui fait écho : "j'ai le sentiment d'avoir réalisé quelque chose d'inoubliable en équipe? C'est beaucoup de fierté et de joie".


Les souvenirs, voilà peut-être la plus belle récompense que ces étudiants ramèneront chez eux et au club. "Mon meilleur souvenir reste le moment où on a donné la coupe à notre enseignant, Christian Hestin. Pour sa dernière année en tant qu’enseignant, on lui a permis de participer à cette épopée et de soulever la coupe. On a pu lui rendre ce qu’il nous a donné pendant nos trois années de licence" se souvient Douess Bossard. Pour Clément Duval, l'anecdote est encore plus croustillante : "pour moi c'est l'égalisation de Kéké (Kévin Quénéa, joueur des PTT Caen) en finale. En allant au match, on était ensemble dans le minibus et je lui dis 'si je marque, je glisse sur les genoux !'. En arrivant, on découvre que le terrain est gras, on se regarde et on comprend que s'il y a but, on va le faire. A la quarantième, Kéké marque après une action collective, il glisse sur les genoux sur presque 10 mètres et on l'imite tous pour arriver au poteau corner ! On est en folie parce que c'est un but en finale et ça nous relance dans le match, c'était une sensation de dingue !"


Six joueurs d'un même club en sélection, ce n'est pas rien. Pour Odin Masset, cela a renforcé les automatismes sur le terrain : "ça facilite la cohésion de groupe, on se connaît forcément sur le terrain ce qui facilite le jeu". A leurs côtés, deux joueurs du groupe N3, Evan Olivier et Paul Leherpeur qui ont amené un plus à l'équipe... Chacun dans leur style ! "Evan a tenu son rôle jusqu’au bout en communiquant souvent sur et hors du terrain. Je pense qu’il maintenait un équilibre dans le groupe. Paul était pour moi important dans la cohésion de groupe car il mettait une bonne ambiance et il a contribué à notre victoire par ces buts marqués en phase finale" résume le joueur du groupe Réserve.


Après des vacances bien méritées, les champions de France retrouveront leur vestiaire avec un petit truc en plus. "Je pense que je serais plus en confiance sur les matchs importants" promet Odin Masset. Pour Douess Bossard aussi, ce titre apporte un véritable boost de confiance : "nous serons plus matures et plus sereins grâce à notre expérience de match à enjeu". Ce dernier n'oublie pas non plus ce que représente ce titre pour le club : "cela apporte aussi de la visibilité au club qui a plusieurs joueurs qui ont participé à leurs Championnats France respectifs en niveau lycée ou université. Cela montre la qualité de l’école de football du FC Saint-Lô Manche."