Célestin Simonin : "nous avons montré que nous pouvons battre beaucoup d'équipes"

Revenu à la compétition en début d'année 2022 après une demi-saison de blessure, Célestin Simonin s'est imposé comme un titulaire en force au milieu de terrain.

Infatigable récupérateur au milieu de terrain, Célestin Simonin, a retrouvé sa place dans le groupe National 3. "Mon retour à la compétition est un pur bonheur. Je tiens à souligner que l’on a un groupe exceptionnel. Les mecs sont géniaux et c’est aussi grâce à eux que j’ai pu me remettre dans le bain" explique-t-il tout sourire.


S'il n'était pas sur le terrain lors du match aller (match nul 3-3), il se souvient parfaitement de cette rencontre folle et de l'égalisation d'Edouard Gosselin dans les arrêts de jeu : "Ce match aller était un match un peu fou c’est vrai, mais je ne sais pas si cela reflète un niveau proche des deux équipes. Ils ont de bons joueurs et leur groupe est étoffé, avec beaucoup de qualité, mais pour l'instant, nous sommes devant eux au classement".

Toutefois, à quelques heures du coup d'envoi, Simonin le sait, l'AF Virois devient doucement la bête noire du FC Saint-Lô Manche. "C’est une équipe que l’on n’arrive pas à battre depuis quelques années. Ce serait prétentieux de ma part de donner la recette pour y arriver. Je laisse le staff et le coach s’occuper de ça et nous tenterons de finir le boulot sur terrain" résume le récupérateur saint-lois.


Avec encore quatre rencontres à jouer, le FC Saint-Lô est à la corde pour valider son Top 4. Un objectif important pour la fin de saison selon Simonin : "se fixer un tel objectif permet de rester concentré et discipliné sur tout ce que nous faisons, que ce soit à l’entraînement ou en match". Avec Vire, les hommes de Matthieu Chevreau vont aussi affronter l'AG Caen, QRM et Cherbourg, soit deux adversaires directs et deux candidats au maintien. Pour le jeune professeur des écoles, cette série reste une équation que le groupe N3 peut résoudre : "ce calendrier est abordable, mais j’en aurais dit autant si ça avait été d’autres équipes du championnat. Nous pouvons battre grand nombre d’équipes et nous l’avons déjà montré. Maintenant c’est à nous de prouver que notre place est là-haut dès ce week-end à Vire".


Grande composante d'une fin de saison réussie : le physique. Après 22 journées acharnées, le groupe N3 va devoir trouver un dernier élan pour finir sur une bonne note. "Je pense que pour certains joueurs du groupe, la fatigue peut se faire ressentir mais heureusement pour nous, les gars en ont encore sous le pied !" prévient Célestin Simonin, qui n'a lui, qu'une demi-saison dans les jambes. "J’étais plutôt satisfait de mon retour mais j’ai quand même connu un contre coup à partir du match de Oissel. Ça a duré deux ou trois semaines et là c’est reparti à fond. J’ai à cœur de finir la saison en beauté" affirme le saint-lois qui se verrait bien buteur à Pierre Compte !