Bastien Lebarbey et Axel Surget ont fêté leur première à Villemer

Samedi 23 mai face à l'AG Caen, le public saint-lois a pu découvrir deux noms qu'il ne connaissait peut-être pas encore. Bastien Lebarbey et Axel Surget ont tous les deux 17 ans. Ils étaient dans le groupe N3 pour la première fois à Villemer.

Vous avez connu votre première convocation avec la N3 pour un match à domicile. Comment vous sentez-vous depuis le coup de sifflet final?

Bastien Lebarbey : Premièrement, j’étais très fier d’avoir été convoqué pour la première fois à Villemer. Depuis le coup de sifflet final je suis heureux et content d’avoir participé à ce match avec toute l’équipe.


Axel Surget : Je suis d’abord très heureux et fier d’avoir vécu cette expérience ! C'est très formateur même si pour ma part je ne suis pas rentré. Rien que l'entrainement la veille de la rencontre était déjà une marche à franchir. Tout va plus vite, il y a plus d'intensité, d'intelligence tactique et surtout de la qualité à la finition ! J'ai pris beaucoup de buts ! Cela donne envie de travailler encore plus pour en prendre moins la prochaine fois !


Qu'avez-vous ressenti quand vous avez appris que vous étiez dans le groupe?

Bastien Lebarbey : J’ai appris le jeudi que j’étais convoqué pour participer à cette rencontre. J’étais à la fois surpris mais surtout très heureux, notamment parce que c'était une rencontre à Villemer.


Axel Surget : Cela m'a mis un gros coup de pression mais aussi beaucoup de joie ! J’imaginais déjà le moment et j’étais très pressé de me montrer à l’entraînement et d’être à la maison à Villemer.


Villemer, justement, la musique, le public, votre nom au micro... Est-ce que cela rajoute une pression supplémentaire?

Bastien Lebarbey : Au début c’est assez impressionnant d’être sur le terrain, surtout lors de l’échauffement quand le public commence à arriver. Entendre son nom lors de l’annonce de la composition des équipes rajoute aussi une certaine pression.


Axel Surget : Oui forcément ! Il y avait beaucoup de monde, mes potes du club ou du lycée... Il y avait aussi notre coach U18, Alain Deslandes, c’était beaucoup d’émotions à gérer.


Votre meilleur souvenir de cette rencontre ?

Bastien Lebarbey : Pour moi le meilleur moment de la rencontre fut mon entrée pour participer au match. Devant ma famille, mes amis et même mes coéquipiers U18... Encore une fois, c'était une grande fierté.


Axel Surget : Pour ma part c’est la rentrée de Bastien. J’étais super content pour lui. Il y a aussi la poignée de main avec Xav' (Gallien) à la fin de la rencontre. Je l'ai beaucoup observé durant son échauffement, il y a des choses que je vais reprendre dans ma routine de préparation !


Comment les joueurs du groupe vous ont-il accueilli? Y a-t-il eu des mots, des paroles pour vous rassurer ou vous aider?

Bastien Lebarbey : La première fois que je suis arrivé dans le vestiaire, c’était lors du match contre la réserve du HAC. J’ai été très bien accueilli, notamment par Florian Bresteau et Xavier Gallien. Ils m’ont tous rassuré avant et pendant le match.


Axel Surget : On sent un groupe très sain, à l’image du club. Personnellement, je connaissais déjà Mathis Charlot puisque nous avons joué tous les deux à Carentan il y a quelques années. Je me suis senti bien intégré par Xavier (Gallien) et Anthony (Hélaine) qui m'ont mis très à l’aise.


Vos copains des U18 étaient en tribune. Cela leur donne envie d'être un jour convoqués eux-aussi?

Bastien Lebarbey : Oui j’ai pu apercevoir mes coéquipiers dans les tribunes mais aussi mon coach, Alain Deslandes. J'avais une grosse pensé pour eux car c’est avec eux que j’ai passé toute mon année. J'ai eu une pensée aussi pour ceux qui se sont blessés gravement au cours de la saison car ils auraient mérité eux aussi d’être là.


Axel Surget : Oui beaucoup de potes était présents et ça fait plaisir. Bien sûr, ils avaient envie d'être à notre place, en plus il n’y avait pas de match U18 ce week-end alors leur envie de jouer les démangeait encore plus ! Moi aussi j'ai pensé aux copains qui étaient blessés ! On attend tous leur retour !